1474-newsletter-maxi-mega-banniere.gif
Les bêtises de Berlingot Ateliers 3-7 ans

Les bêtises de Berlingot

mercredi 17 janvier

Bienvenue dans l’univers de Berlingot ! Enfilez votre veste de scientifique et devenez apprenti.es confiseurs pour partir à la rencontre des 5 sens. Les bêtises de Berlingot offre un voyage dans l’alimentation. Plongés dans l’ambiance d’une arrière-boutique de confiserie, les enfants découvrent les tours que leur vue peut parfois leur jouer, partent à la recherche d’odeurs citronnées cachées, questionnent les saveurs sur un jeu « qui est-ce ? » géant et interrogent la texture de certains aliments. Un parcours d’éveil stimulant en compagnie de Berlingot, le propriétaire du magasin, qui ne manque pas d’amuser les petits !

Spectacles vivants Dès 12 ans

La Migration des canards

vendredi 19 janvier

Un père, une mère, leur fille. L’enfant se souvient de ses parents immigrés décidés à donner à leur fille unique un destin meilleur que le leur. Elle se souvient de son père, convaincu que pour échapper à la misère et à l’ignorance, une éducation exemplaire est nécessaire. Elle a dix ans, elle aimerait juste être comme les autres, s’amuser, partir en vacances, aller aux anniversaires de ses amies. Son père ne veut pas et la surveille. Il la corrige, pour son bien… La migration des canards nous rend témoins de l’histoire singulière d’une famille d’immigrés. Loin des clichés, nous découvrons de l’intérieur les conséquences de l’injonction d’exemplarité faite aux populations issues de l’immigration : il ne suffit pas de faire bien, ils doivent faire mieux. Un récit touchant qui pose la question de la famille, de la place de chacun et de la maltraitance sur les enfants en voulant faire leur bien.

Spectacles vivants Dès 13 ans

Andorra

jeudi 18 janvier

Andorra est un petit pays imaginaire qui attend avec angoisse l’invasion d’un peuple rival : les Loups Gris. Dans ce monde chimérique où les façades des maisons sont blanches comme neige, subsiste la présence d’un réfugié, Andri. On raconte que le jeune homme aurait été enlevé des griffes du pays ennemi par le maître d’école. De cet acte héroïque la population d’Andorra se gargarise, jusqu’au moment où la menace d’invasion se précise… C’est suite à des traumatismes laissés par la Seconde Guerre mondiale que Max Frisch se lance dans l’écriture d’Andorra en 1961. À travers cette œuvre en douze tableaux, l’auteur interroge le processus même de l’exclusion. À savoir cette attitude qui conduit une communauté à désigner des bouc-émissaires pour en faire des victimes expiatoires en périodes agitées. Une brillante invitation à la vigilance et à la lucidité.

Coco film d'animation Dès 6-7 ans

Coco

Le 19e long-métrage des studios Pixar se penche sur la culture et les traditions mexicaines. À travers le personnage de Miguel, jeune garçon de 12 ans, le fameux Coco du titre, rêve de suivre les traces de son idole Ernesto de la Cruz, un célèbre musicien. Propulsé dans le monde des ancêtres il va découvrir pourquoi nul n'a le droit de jouer de la musique dans sa famille depuis des générations. Se déroulant à la fois dans le village de Santa Cecilia, village typique mexicain à la mode Pixar, et dans le monde des morts, Coco oscille entre fantastique et réalisme, entre humour noir (très présent dans l'imagerie traditionnelle de la fête des morts) et métaphysique, entre lumières diurnes et nocturnes. Tout ça rythmé par des musiques endiablées et des couleurs chatoyantes.

Le Chant de la mer film d'animation Dès 6 ans

Le Chant de la mer

Il y a dans cette histoire palpitante de la féerie, de l’envoûtement et un fantastique voyage initiatique pour Ben et Maïna, deux frère et sœur de 10 et 4 ans. Ils vivent avec leur père, perchés en haut d’un phare. Pour les écarter de la dangerosité de la mer, leur grand-mère les emmène en ville. Ben découvrira le secret de sa petite sœur appartenant à la communauté des fées de la mer : elle est une selkie, une fée de la mer capable de se transformer en phoque pouvant, de son seul chant, libérer les âmes magiques ensorcelées par la Sorcière aux hiboux. Ensemble, Ben et Maïna feront face aux dangers et affronteront leurs peurs pour triompher de la sorcière et rendre leur pouvoir aux êtres magiques…



Muriel Ponchon-Mura

Le Misanthrope
Battements de cœur
Expos - musées Dès 3 ans

Battements de cœur

du 17 janvier au 10 février

Lone Nedergaard et François Boulay ont choisit très jeunes la marionnette comme outil d’expression. Leurs créations ont marqué le festival les Têtes de bois depuis 2004 avec les spectacles : Toi grand moi petit de Grégoire Solotareff, Battements de cœur d’après Ours est amoureux de Annemarie Van Haeringen, Métamorphoses, De l’autre côté et OBO qui résultaient d’écritures personnelles, des contes adaptés de Blanche neige et les 7 nains et Des trois petits cochons joués en castelet. Au fil des ans, instatallés dans le Lot, ils associèrent de nombreux artistes à leurs créations : Greta Bruggeman de la Cie Arketal, Jean-Pierre Lescot … Ils ont accepté pour ces Têtes de bois 2018 d’ouvrir les malles où sont conservés marionnettes et décors et de présenter les merveilles de leurs créations passées. L’exposition dévoile leur approche sensible des matières et la recherche de formes que Lone et François ont développées. Marionnettes à gaine, marionnettes à tige, petits pantins sur table d’une finesse émouvante, marionnettes portées et jouées sur tabouret… Tout ce petit monde a été réalisé avec subtilité et raffinement pour un jeu fluide qui laisse place au théâtre. Chaque fois, forçant l’admiration, leurs prototypes explorent des matériaux tout-venant : peluche douce et lourde de l’ours, fourrure ébouriffée du loup, ailes irisées du papillon, sculptures de plastique éclairées comme des lanternes chinoises, structures tricotées en matériaux mixtes, bois d’arbres centenaires. Des marionnettes comme des « battements de coeur ».

Mon prof est un troll
Festival du film court francophone
1571-tetes-de-bois-2018-ok.jpg
1572-rillieux.jpg

TOUJOURS D'ACTUALITE